Coaching et psychologie : les sites qui font l’actualité

Psychologie et coaching : retrouvez ici l’actualité compilée, constamment mise à jour !





Crise + systémique = chaos = changement + Nouvel Ordre

Crise, le mot est dit. Le changement est donc possible ! Voici l’heure du Chaos et du Nouvel Ordre…. Même pour le Web2.0

medium_Richard_Branson_son_livre.2.jpgInspirée par les messages crispants que j’ai entendus et lus ces dernières semaines ; particulièrement à la lecture des billets annonçant « La fin des blogs et la mort du Web 2.0», j’ai eu envie de partager avec vous ma vision de la situation dans ma posture de coach adepte de l’approche systémique avec des réminiscences géopolitiques. Ecrire un post sur ce sujet sans entrer dans un discours démago n’est pas chose facile. Pourquoi ? – parce nous vivons une phase complexe post changement dont la crise financière n’est qu’une des nombreuses manifestations et parce qu’il est compliqué d’éviter l’utilisation de termes relevant des concepts de l’analyse des systèmes et des organisations ainsi que de la théorie du chaos et du changement sans prendre un ton universitaires ennuyeux. Surtout sur un blog !

Je vais donc partir de postulats pour évoquer ce qui à mon sens précède l’avènement d’un Nouvel Ordre International qui va modifier considérablement les prochaines décennies sur tous les plans bien au-delà de l’économie de marché.

Une lecture systémique…

L’être humain est un système composé de sous systèmes (ex, système de pensée, système digestif) qui interagissent et contribuent ensemble à faire fonctionner la machine humaine.

L’homme est en relation avec d’autres êtres humains (des systèmes ayant des sous-systèmes) et un environnement (composés de systèmes et sous-systèmes).

Chaque système est en interaction avec un autre système formant ainsi un système.

Un collectif par exemple est un ensemble de systèmes et sous systèmes en interaction qui convergent vers une vision commune ; même en ayant leurs propres objectifs.

fractale.jpgCe schéma est une fractale que vous pouvez transposer à l’infiniment petit (d’un collectif vers des cellules, et moins) et à l’infiniment grand (du collectif à une organisation, et plus). C’est ce que l’on nomme la Systémique.

L’approche systémique revient à éviter de visualiser un élément de manière isolée mais en prenant en compte l’ensemble des items qui interagissent à l’intérieur et à l’extérieur.

J’ai entendu parler de la systémique pour la première fois en 1991 lorsque je préparais une spécialisation en stratégie militaire à HEI et plus particulièrement lorsque nous avons analysé les causes de la Guerre du Golfe (la 1ère). Une chose est certaine : une guerre, une crise ne s’explique pas que par le seul effet visible mais par la convergence de facteurs déclenchant (intérêts, opportunités, schismes, dissonances, etc.). Une page de l’histoire dont vous connaissez à présent certains dessous.

Ce que nous vivons actuellement par la crise financière n’est que la manifestation d’un ensemble de crises qui dépassent l’aspect financier puisqu’il est aussi existentiel.

….Pour une dynamique d’une crise régénérescente via le Chaos….

Nous n’avons jamais quitté la crise du premier choc pétrolier. Ce qui se joue Ici et Maintenant est un Chaos. Précisément, la phase qui précède le changement.

A l’échelle individuelle, nous savons ce que représente une crise ; c’est quand nous avons le sentiment de toucher le fond et que nous en sommes conscients. Conscients. Là est la situation présente. Nous sommes conscients d’être dans une situation de crise et nous la nommons. Nommer, c’est accepter ; ce n’est pas « approuver » mais c’est « reconnaître » les faits. [Et ce n'est pas la Faute à l'éléphant]

courbe deuil.gifEn reconnaissant que nous sommes dans une crise nous ressentons un déséquilibre…le désordre, la perte de repères, l’incertitude, le doute face aux perspectives optimistes, etc. C’est l’étape de la bascule où nous ne pouvons que rechercher de l’ordre dans le désordre et de l’équilibre dans le déséquilibre. C’est ce que l’on nomme le Chaos.

[cf article "simple, compliqué,complexe et chaotique"]

Et curieusement, le Chaos est aussi source de créativité et d’émergence d’idées novatrices. Il me revient des scènarii bien connus de tous en période d’examen ; vous souvenez vous d’avoir répondu à un examinateur sur un sujet que vous n’aviez pas buché et de trouver malgré tout une réponse que vous n’auriez pas imaginé en tant « normal ». Ou encore dans une situation de stress de réagir d’une manière dont vous n’auriez pas imaginé en situation de non stress. Le stress, la peur, l’incertitude nous guide parfois vers des résolutions étonnantes de créativité. Certainement du fait que l’homme est avant tout guider par son instinct de survie.

….Place au deuil et au changement….

Le système dans lequel nous avons vécu jusqu’à présent ne fonctionne plus. Il a montré ses limites et soulèvent des interrogations qui nous poussent à revenir à des essentiels : l’homme et son environnement sont au cœur du système et ils ne sont pas au service du système.

La machine est au service de l’homme : Exemple, le Web2 est l’expression d’une nouvelle démocratie qui contribue à l’abolition de certains privilèges comme la popularisation du concept « réseau » ou comme la fin de la pensée élitiste. Le Web2.0 est mort, Vive le Web3.0 !

economie savoir connaissance.gifNous sommes dans l’économie du Savoir et de la Connaissance.

L’économie du Savoir et de la Connaissance suppose à la fois un accroissement du capital immatériel (formation, recherche, capital humain, éducation) et de l’expansion des NTIC. Les compétences sont au cœur de cette économie et non les marchés !

L’innovation, la mobilité, les échanges, l’internationalisation, le développement des réseaux…y sont sources de création de valeur et facteurs du développement durable.

En savoir plus : site de l’auteur










Laissez une réponse


Voir aussi :