gérer la phase de rébellion chez l’enfant

Comment gérer la phase de rébellion chez l’enfant?

Vous pressentez bien que l’orage va bientôt éclater lorsque votre enfant montre sa tête des mauvais jours. Aussi, vous aimeriez bien avoir à portée de main une baguette magique pour désamorcer la situation au plus vite, avant que votre bout de chou ne vienne piquer sa crise. Dans ces moments-là, qu’est-ce que vous ne donneriez pas en échange pour pouvoir jouir d’un peu de tranquillité, tellement ces crises mettent vos nerfs à rude épreuve, tout en plombant l’ambiance de la maison. Cette phase de rébellion est une période si difficile à vivre, pourtant c’est une étape importante dans la construction de la Personnalité & Comportement de votre enfant. Donc, la meilleure chose à faire est d’adopter les attitudes adéquates, afin de réussir à gérer au mieux ces périodes troubles.

Détecter les signes d’une phase de rébellion chez votre enfant

Rien de plus compliqué que de devoir gérer une crise lorsque votre enfant rentre en pleine phase de rébellion. En effet, votre bambin adopte une phase d’opposition pour vous affirmer sa Personnalité & Comportement à travers différentes attitudes, afin d’attirer votre attention. A partir de dix-huit mois jusqu’à ses trois ans, c’est la phase du « non » qu’on appelle couramment aussi la période du « terrible twos ».

Par la suite, viendra la « petite crise d’adolescence » quand l’enfant marchera sur ses 4 ans. Cette phase de rébellion est certes moins réputée que celle des 2 ans, mais elle est aussi virulente à cause des crises de colère ou des paroles agressives vis-à-vis des parents. Après cette période, vous bénéficierez d’un peu de répit, avant que la crise d’adolescence ne surgisse.

De manière générale, ces phases de rébellion se manifestent par un refus d’obéir, suivi d’une crise de larme accompagné d’une réaction violente pour démontrer son affirmation de soi. Votre enfant peut aller même jusqu’à venir vous chercher, afin de vous provoquer en faisant fi de votre autorité et d’éventuelles punitions qui en découleraient.

Conseils pratiques pour gérer la phase de rébellion de vos rejetons

Evitez surtout de vous laisser emporter face à ses provocations, car ce n’est certainement pas les meilleures solutions pour réussir à temporiser la démonstration de Personnalité & Comportement de vos rejetons. En tant qu’adulte, vous vous devez en effet de garder votre calme, afin de maîtriser la situation et éviter qu’elle ne dégénère. Si vous sentez que vous risquez de perdre patience, au lieu de vous énervez, mettez-le en sûreté et préférez sortir de la pièce pour lui laisser aussi le temps de s’apaiser.

Pour vous permettre de mieux gérer la situation, essayez de comprendre les raisons qui poussent vos enfants à réagir de la sorte, afin de trouver la meilleure manière de le canaliser. En effet, ces manifestations peuvent être dues au fait qu’il traverse une période difficile comme un deuil, une séparation ou tout autre changement de situation. D’autres facteurs comme celui d’un problème de relation entre vous suite à des absences répétitives de votre part, ou encore un manque de discipline approprié peuvent être à l’origine de ces crises. En tout cas, n’attendez pas que la situation ne vous échappe avant de prendre des dispositions et consulter des spécialistes si besoin, pour votre bien-être et celui de votre progéniture.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *