thérapie cognitivo-comportementales

Apprendre la thérapie cognitivo-comportementales : c’est quoi?

C’est sûr qu’il vous serait difficile d’imaginer ce que c’est, si vous n’avez pas parmi vos proches des personnes ayant suivi une thérapie cognitivo-comportementales. Il se peut même que vous n’en ayez jamais entendu parler. Ce terme pourrait vous paraître d’emblée assez barbare, mais à la base elle fait partie des types de thérapies utilisés pour aider les patients souffrant de troubles de comportements. En parlant de la sorte, la qualification de troubles de comportements peut vous sembler également assez vague, alors pour mieux comprendre le principe, autant commencer par apprendre à connaître qui sont les personnes qui en ont besoin.

La thérapie cognitivo-comportementales : c’est pour qui?

A priori, ces types de thérapie sont essentiellement dédiés pour le traitement de troubles de comportements. Donc, si vous avez parmi vos proches des personnes confrontées à des problèmes de phobies telle que l’agoraphobie, qu’elles soient simples ou bien sociales, il est important qu’elles suivent une thérapie cognitivo-comportementales ou TCC.

Si jamais suite à des événements stressants, vous avez notamment commencé à ressentir des troubles anxieux ou encore des attaques de panique, ne vous en faites pas, une TCC peut vous être utile. De la même manière, un problème de santé lié à la dépression ou au stress, et même les troubles obsessionnels compulsifs ou TOC peuvent être soignés grâce à cette thérapie.

De même, les démarches liées à tout type de sevrage que ce soit pour le tabac, l’alcool ou la prise de médicaments peuvent être associées à la TCC. D’autres pathologies tels que la boulimie, les troubles sexuels ainsi que tous les types de problèmes relationnels ou conjugaux sont des domaines pour lesquels la TCC est également efficace. Autrement, elle s’applique également pour le traitement des patients atteints de psychotiques chroniques.

La thérapie cognitivo-comportementales : c’est comment?

En réalité, ce sont des séances de thérapie individuelle périodique, afin d’inculquer au patient de nouveaux comportements en remplacement des comportements problématiques, objet de leur trouble. Ce sont des types de thérapie dite « active » car ils impliquent à la fois la participation du thérapeute ainsi que l’application du patient en dehors de ses sessions hebdomadaires. En effet, ce dernier apprend à adopter de nouvelles stratégies pour faire face aux différentes situations et réussir ainsi à mieux gérer la source de ses angoisses dans son quotidien. De ce fait, le patient s’exerce à choisir le comportement adéquat en reproduisant les pratiques apprises avec le thérapeute afin de surmonter petit à petit son problème.

Si vous êtes atteints par ce type de troubles ou bien si vous avez dans votre cercle d’amis ou parmi vos proches des personnes souffrant de ces pathologies, sachez que le soutien de l’entourage est essentiel. Aussi, n’hésitez pas à les associer à cette thérapie pour mieux vous accompagner ou les patients concernés à surmonter ces difficultés. En effet, comme le traitement ne se limite pas aux sessions individuelles avec le thérapeute, la contribution des proches est importante pour faciliter l’acquisition des nouveaux comportements à adopter au quotidien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *